LinkedIn abandonne le ciblage des utilisateurs basé sur les données des groupes

LinkedIn a confirmé qu'il cesserait d'autoriser les annonceurs à cibler les utilisateurs sur la base des données recueillies lors de leur participation aux groupes LinkedIn, suite aux pressions des régulateurs européens concernant de potentielles violations de la loi sur les services numériques (DSA).

Pourquoi est-ce important. Cette décision intervient après qu'une coalition de groupes de la société civile a déposé une plainte auprès de la Commission européenne en février, alléguant que les pratiques de ciblage publicitaire de LinkedIn pourraient permettre une discrimination basée sur des données sensibles des utilisateurs telles que la race, la politique ou l'orientation sexuelle.

Pourquoi nous nous en soucions. En supprimant la possibilité de créer des audiences basées sur les adhésions au groupe LinkedIn, un signal de ciblage précieux n'est désormais plus disponible pour les campagnes européennes. Cela pourrait limiter la précision et le potentiel de portée de certaines campagnes publicitaires.

La toile de fond. LinkedIn a lancé les groupes pour la première fois en 2010 pour connecter les utilisateurs partageant des intérêts communs, puis a doublé la fonctionnalité de son application principale à partir de 2018.

Limiter les inquiétudes. Tout en maintenant ses pratiques conformes aux règles DSA, LinkedIn a désormais supprimé de manière proactive la possibilité pour les annonceurs de « créer une audience publicitaire » en Europe à l'aide des données d'adhésion au groupe.

La ligne officielle. « Nous avons apporté ce changement pour éviter toute idée fausse selon laquelle les publicités destinées aux membres européens pourraient être indirectement ciblées sur la base de catégories spéciales de données ou de catégories de profilage associées. » comme indiqué sur le Publication LinkedIn de Patrick Corrigan, vice-président de LinkedIn pour la sécurité juridique et numérique.

Réaction réglementaire. « La Commission surveillera la mise en œuvre effective de l'engagement public de LinkedIn de garantir le plein respect du DSA… Il est positif de voir le DSA apporter un changement qu'aucune autre loi n'a atteint jusqu'à présent, en Europe et au-delà. » Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, dans son déclaration officielle.

La situation dans son ensemble. Le geste volontaire de LinkedIn survient alors que sa société mère Microsoft est déjà confrontée à des difficultés réglementaires en Europe. Il permet de poursuivre les publicités ciblées sans utiliser les données potentiellement sensibles du Groupe.

Newsletter

Rejoignez notre newsletter pour des astuces chaque semaine